INTERVENTION DE PHILIPPE CORDAT POUR L’UNION REGIONALE CENTRE-VAL DE LOIRE DE LA CGT A LA MANIFESTAT


Cher-e-s amis, cher-e-s camarades,

La ville de Bourges se trouve depuis quelques jours sous la pression du gouvernement, de son ministre de l’intérieur, dans un véritable contexte d’état de siège.

Pour faire taire les revendications et la colère du peuple, le gouvernement est prêt à tout.

Recours à des déploiements des forces policières en nombre, à l’utilisation de blindés, d’armes et de munitions pour anéantir et blesser les manifestants.

Recours à une véritable propagande de guerre avec des médias de plus en plus asservis au monde des affaires qui cultivent en boucle un climat de violence, de peur et de division pour réduire les manifestations et peser sur ceux qui les soutiennent mais restent encore en attente.

Macron et son gouvernement, par le recours au déploiement exceptionnel des forces de police et le renfort de la justice, ont multiplié les arrestations, les mises en garde à vue, les condamnations et incarcérations pour discréditer ceux qui manifestent et pour instaurer un climat de peur dans l’opinion publique pour leur permettre d’échapper aux revendications légitimes qui s’expriment dans tout le pays.

A ce jour, de source officielle, il y a eu depuis le 17 novembre 6475 interpellations, 5339 garde à vue, plus de 1000 condamnations dont 372 convocations en audience correctionnelles, 63 condamnations à une peine de prison avec sursis, 58 condamnations à une peine de 1 mois de prison ferme, 13 à un travail d’intérêt général et 40 relaxes.

Toujours depuis le 17 novembre, près de 200 personnes avaient été placés en détention (...)

Lire la suite

À la une
Articles récents

© 2017 CGT Région Centre-Val de Loire. Tout droit réservé.

  • Facebook Clean Grey